Le-monde-autrement-Coralie-Rousseau,

Coralie Rousseau :
Réjouissances quotidiennes
d'une institutrice créative

Coralie Rousseau est institutrice dans une Ecole Nouvelle, dont l‘objectif est de permettre à l’enfant d’être acteur de ses apprentissages, en respectant son rythme, et ayant confiance en ses capacités.
 
Elle nous livre avec spontanéité, naturel et enthousiasme sa singularité d’enseignante, sa vision du rapport enfant/adulte dans l’école et ses réjouissances au quotidien.
S’accommoder de l’imprévu, se sentir vivante dans l’inconnu, favoriser le développement de l’enfant par la confiance et non la crainte, la posture non verbale, l’art de la créativité et de la trouvaille, s’affranchir du regard des autres pour être soi… Autant de spécificités abordées !
Belle rencontre à vous !

Les sources d'inspiration de Coralie

Coralie Rousseau
« La forêt, mon école »
Un beau projet d’école en Normandie à retrouver sur Facebook et qui s’inspire des Forest School  www.mavd.org
 
Steiner
Un homme à l’origine d’un courant pédagogique http://steiner-waldorf.org/pedagogie-alternative/ 
et d’un rapport à l’agriculture novateur
 
Sentiment de liberté et nomadisme
 
Le tissage,
Plus qu’un artisanat, un formidable support de patience, de rigueur, de créativité et d’évasion

Cet article a 2 commentaires

  1. Céline Moreau

    merci Coralie, merci Emilie pour ce beau partage 🙂
    je me sens en joie quand j’entends et vois des personnes comme Coralie qui parviennent à déployer leurs ailes et qui vivent une vie alignée en lien avec des aspirations profondes.

    un jour, un enseignant nous avait dit qu’auprès des tout petits, dans les écoles, il ne devrait y avoir que des sages. des sages pour accompagner les enfants dans leur développement, dans leur éveil de la vie, dans leurs jeux, dans leurs apprentissages… en les enveloppant avec doigté de ces ingrédients que sont la confiance, la joie, l’écoute, la présence… et en les valorisant dans leur singularité.

    au travers du regard que tu portes sur ta propre histoire de vie, de ta posture auprès des enfants et de ta connexion à ce qui t’agit profondément, ton témoignage me touche car tu développes chez ces enfants cette liberté d’être et d’agir 🙂

    j’aime beaucoup aussi cette relation que tu as avec le vivant au travers de laquelle tu témoignes et manifestes que tout est mouvement… et en étant à 100% présente dans le moment présent, tu es capable de te saisir d’une intuition et de te saisir de la matière qui s’offre à toi pour honorer la vie, vivre et apprendre dans la joie… avec ce soupçon de malice 🙂

    merci Coralie et merci pour ces liens très inspirants !

  2. Yann Vacher

    Merci pour ce beau témoignage.
    La question de l’imprévu et de sa gestion dans l’éducation y est abordée avec une richesse vraiment porteuse : intuition, déculpabilisation, émergence d’opportunités, expérience de l’enseignant pour s’autoriser…
    Tout au long de l’entretien, cet imprévu est implicitement mis en lien avec la place singulière que chacun trouve et construit. C’est une vraie philosophie de l’école et de l’éducation et, plus que cela, du rapport à la vie : l’incertitude est une chance et ne devrait pas être une source d’angoisse.
    Les propos sur la posture éducative, très présents dans l’échange, permettent d’explorer les espaces du non verbal et de leurs fondements : la confiance inconditionnelle, la congruence, l’adaptation, etc…
    Une petite question émerge aussi pour moi après une affirmation dans l’échange, la compétition (telle que définie) est-elle si unanimement présente chez tous les élèves ? Comment cela se différencie de l’activité de jugement, d’évaluation ? Cela évolue-t-il en fonction de l’âge ?
    Merci en tous cas pour ce partage.

Laisser un commentaire