L’Approche ACP-PA

Mettre la personne et son pouvoir d’agir
au cœur de son processus d’accompagnement

Approche Centrée sur la Personne et son Pouvoir d’Agir (ACP-PA)

L’Approche Centrée sur la Personne et son Pouvoir d’Agir (ACP-PA) est une approche d’accompagnement au développement personnel et professionnel qui place l’individu et son pouvoir d’agir au centre du processus de changement.

Etre l’acteur de son changement.

Contrairement à une approche « d’expertise prescriptive » où le praticien cherche à prendre de la hauteur sur la situation de la personne et à trouver et proposer des solutions, le praticien ACP-PA permet à la personne d’être l’actrice de son processus d’accompagnement.

Elle vise à accroître la liberté de penser et d’agir des personnes, en impulsant une dynamique de co-construction.

L’ACP-PA combine différents fondamentaux théoriques et philosophiques, tels que :

> La psychologie humaniste, avec l’Approche Centrée sur la Personne de Rogers, avec l’idée que la personne est la mieux placée pour se comprendre et s’autodéterminer,

> Le Développement du Pouvoir d’Agir des personnes et des collectivités (Le Bossé), et la philosophie existentialiste (Sartre) avec l’idée que la personne se définit et se construit par l’action.

L’ACP-PA respecte et soutient la singularité, vise à accroître la liberté de penser et d’agir de la personne.

L’ACP-PA focalise son propos pédagogique sur l’amorce de la relation et l’amorce du travail d’accompagnement, comme fondation du processus d’émancipation.

Elle comporte une méthode permettant de faciliter l’analyse de la demande et la co-construction d’un parcours d’accompagnement, constituée de 3 catégories d’outils :

  • focus sur la personne, sa situation, son vécu,
  • focus sur la visualisation, la projection et la planification,
  • focus sur les thèmes afférents au pouvoir d’agir.
approche-ACP-PA

Le praticien ACP-PA, par ses attitudes, ses méthodes et outils impulse une dynamique de co-construction :

Le praticien ACP-PA accorde une place centrale à la relation (relation à l’autre, relation à soi).

Il adopte une posture d’authenticité développante et libératrice pour son client et lui-même. 

Le praticien ACP-PA, par ses attitudes, ses méthodes et outils, impulse une dynamique de co-construction :

  • Il facilite la mise en mots et la capacité réflexive de la personne,
  • Il soutient la capacité d’autodétermination de la personne,
  • Il favorise l’engagement de la personne dans le processus d’accompagnement,
  • Il développe la mise en mouvement, la mise en action de la personne.
  • Il développe, voire restaure le pouvoir d’agir de la personne.

Ce qu’est l’ACP-PA !

L’ACP-PA, c’est l’alliance harmonieuse des bénéfices de l’Approche Centrée sur la Personne (ACP) et du développement du pouvoir d’agir, en vue de permettre à la personne de se comprendre, de s’autodéterminer, de développer sa capacité d’expertise, de s’engager dans des actions qui font sens pour elle et de prendre conscience de ses marges de manœuvre pour libérer son pouvoir d’agir. 
 
Pour autant, l’ACP-PA n’est pas une Approche rigoureuse de l’ACP au sens Rogérienne, car elle intègre des temps de directivité sur la méthode et invite la personne à projeter des objectifs. 
 
L’ACP-PA n’est pas non plus une approche centrée solution car elle accorde une grande place au vécu émotionnel de la personne et au regard qu’elle porte sur sa problématique.
 
L’axe solution de l’ACP-PA n’est pas une finalité, comme dans une approche centrée solution, mais plutôt un moyen d’accroitre la capacité d’autodétermination et la mise en action des personnes accompagnées.
Fermer le menu