Les conditions à remplir

 

POUR QUI ?

Tous les publics sans condition de niveau, d’âge ou de statut

Vous devez justifier en général d’une expérience (professionnelle et/ou extraprofessionnelle) acquise en France ou à l’étranger de 3 années en continu ou non, en rapport direct avec la certification visée et pouvoir apporter la preuve de cette expérience par des bulletins de salaire, des attestations, des documents officiels stipulant la véracité des activités.

Attention, la VAE ne valide pas : les stages et les périodes de formation effectués en milieu professionnel pour la préparation d’un diplôme ou d’un titre.

 

—Les salariés, quel que soit le statut : CDI, CDD, intérimaires…

Les salariés en CDD, doivent également remplir certaines conditions d’ancienneté (24 mois, consécutifs ou non, en qualité de salarié quelle qu’ait été la nature de tous les contrats successifs, au cours des cinq dernières années, dont 4  mois minimum, consécutifs ou non, sous contrat à durée déterminée au cours des 12 derniers mois, dans une ou plusieurs entreprises).

Les non-salariés : membres d’une profession libérale, exploitants agricoles, artisans, commerçants, conjoint d’artisan ou de commerçant, travailleurs indépendants…

         – Pour les chefs d’entreprises, commerçants, travailleurs indépendants, consultez l’AGEFICE (organisme patronal).

         – Pour les professions libérales consultez le FIF FL (Fonds Interprofessionnel de Formation des Pressionnels Libéraux).

Les agents de la fonction publique d’état, hospitalière ou territoriale titulaires ou non.

Les demandeurs d’emploi, indemnisés ou non, les cadres en recherche d’emploi.

Les bénévoles ayant une expérience associative, syndicale, sociale.

Ils justifient leurs activités par l’association pour laquelle ils œuvrent.

 

QUEL FINANCEMENT ?

VAE dans le cadre du Congé de VAE

—Le congé de validation permet à un salarié d’obtenir une autorisation d’absence de 24h

Plus d’informations sur le congé pour VAE : www.fongecif.com

 

VAE dans le cadre du plan Droit Individuel à la Formation (DIF)

—Il permet à un salarié en CDI ayant 1 an d’ancienneté dans l’entreprise à temps plein, de bénéficier d’un droit à la formation pendant 20h.

Les coûts (rémunération, dépenses liées à l’accompagnement, éventuels frais d’inscription…) sont à la charge de l’entreprise.

 

VAE dans le cadre du Congé Individuel de Formation (CIF)

—Le CIF permet à un salarié de suivre une formation, à son initiative et à titre individuel.

—Pour en bénéficier, il faut adresser une demande au FONGECIF ou OPACIF qui déterminera le niveau de prise en charge.

 

Le DIF + AIF (Aide Individuelle à  la Formation) permet aux demandeurs d’emploi de financer une VAE. Voir votre référent Pôle emploi.

Pour en savoir davantage sur les possibilités de financement, vous devez vous renseigner auprès de votre OPCA ou de votre employeur et auprès de votre référent Pôle emploi pour les demandeurs d’emploi.